Certains téléviseurs permettent un branchement très simple du boitier. Pour d’autres TV c’est un peu plus compliqué suivant les modèles, les installations déjà en place ( box, décodeur, lecteur DVD,etc…. ).

Il faut tester différentes possibilités de branchement et surtout s’assurer qu’au bout de ce branchement il y a bien le son ( pour cela rien de plus simple….vous branchez un simple casque et vous écoutez sinon on passe du temps à se demander d’où vient le problème. Pour faire ce test, mettez le son de la TV sur 0 avec la télécommande et assurez-vous que le son sort bien par le casque. Si c’est le cas, c’est réussi, vous pourrez ensuite retirer le casque pour brancher le petit boitier Artone ….et procéder à l’appairage ( c’est-à-dire reconnaissance entre le boitier Artone et le collier) .

Voici une photo pour vous montrer le branchement que nous avons fait pour installer le boitier sur notre TV en le connectant à la prise peritel ( mais n’oubliez pas, ceci est une installation parmi d’autres possibilités de connexions car il y a différents câbles dans la boîte). Testez les !

artone3tv

Il vous faudra:
- 1 cable audio jack 3,5
- 1 prise péritel sortie audio
tout ce matériel ne coûte pas bien cher.

Avant de commencer l'installation il faut impérativement recharger les 2 morceaux qui composent le Artone 3 Max ( le collier et le petit boitier)
Ensuite vous installez la fiche péritel derrière la TV reliée au câble audio et au boitier Artone. Le boitier doit clignoter bleu. Si ce n'est pas le cas appuyez sur le bouton du boitier sur le dessus ( sur le côté du boitier Artone la position des bouton est TX et AUX)
Vous mettez le collier autour du cou en positionnant votre processeur ( ou vos 2 processeurs) sur le programme bobine magnétique. Vous appuyez sur le bouton au milieu du collier quelques secondes et vous allez entendre un déclic. Le collier va clignoter bleu. Bien rester près du boitier le temps de la reconnaissance. Il faut 20 à 30 secondes avant que le son soit capté et le boitier doit rester bleu fixe ( il ne clignote plus). Quand tout fonctionne on s'éloigne ( même assez loin si on veut) pour écouter la TV.
Quand on arrête d'écouter la TV on appuie 5 secondes sur les 2 morceaux ( collier + boitier) pour qu'ils ne se déchargent pas. Il faudra cependant recharger les 2 morceaux régulièrement même si on ne les utilise pas tous les jours . Il y a une autonomie de 4 à 5 h d'utilisation

Pascale MICHEL

Utilisation d'un casque filaire : le port d'un casque améliore beaucoup la qualité de l'écoute. Il suffit de choisir un modèle confortable à porter, recouvrant bien le microphone du processeur. Inutile de choisir un modèle haut de gamme, la qualité du son de l'implant n'étant tout de même pas HiFi.

Une solution adoptée de plus en plus fréquemment par les implantés avec la généralisation des capteurs magnétiques sur les processeurs d'implant cochléaire et la baisse de son prix : la boucle magnétique d'appartement.

De nombreuses aides techniques permettent d'améliorer l'écoute de la télévision.

Certains téléviseurs ne disposent que d'une prise casque, et dès que l'on y branche quelque chose, ça coupe les haut parleurs du téléviseur : pas très pratique si d'autres personnes que vous regardent et écoutent en même temps ! Il existe pourtant toujours une solution, le plus souvent pour juste quelques euros.

Petite astuce pour ceux qui on une boucle magnétique Field et qui voyage.

Lorsque l'on n'utilise qu'un seul implant, il est toujours possible de placer l'écouteur du casque bien centré sur le microphone afin de bénéficier d'une écoute confortable : si les arceaux du casque sont trop long même ajustés au plus court lorsqu'un réglage existe, il suffit de descendre l'écouteur du coté non implanté plus bas que l'oreille afin de faire remonter celui du coté opposé.

Par contre, cela n'est pas possible lorsque l'on porte deux implants et que l'on souhaite pouvoir entendre des deux cotés. Voila l'astuce trouvée par Françoise, adhérente CISIC douée en tricot :

 

Le nombre d'émission sous-titrées augmente progressivement, et le passage de la télévision au numérique apporte au moins un progrès pour les sourds et malentendants, car contrairement aux anciens téléviseurs analogiques, les nouveaux téléviseurs ou décodeurs ainsi que les "box" pour les personnes recevant la télévision par Internet supportent presque tous l'affichage des sous-titres.

Devenu sourd en 2004 suite à une méningite et implanté la même année (Nucleus Esprit 3G, porté jusqu’en 2011). J’ai toujours dû suivre les programmes TV par soustitrage : journal info, documentaires, films, divertissement ; parfois aussi avec un casque pour les matches de foot, pour ne pas être privé d’une partie du terrain de jeu par les phrases de texte sur l’écran. Le sous-titrage en direct apparaît souvent avec un décalage (et sur certaines chaînes (BBC) le texte est projeté mot par mot) ce qui empêche de suivre correctement les images ; c’est fatiguant pour les yeux et on entend en même temps plus au moins les paroles, la musique et le bruit de fond, ce qui fatigue également. Ce n’est pas une façon agréable pour regarder la télé, mais comment faire autrement quand on est malentendant ?