Une association

CISIC, créée il y a 18 ans, rassemblant 6000 membres, adultes implantés et parents d'enfants implantés.

Une équipe de bénévoles tous implantés ou parents d'enfants implantés, qui témoignent et partagent leurs expériences. 

Vous pourrez les rencontrer lors de permanences organisées à Paris et en région.

carte cisic

 

Adhésion CISIC

Assurance implant cochléaire

Pour adhérer à l'association et recevoir régulièrement nos informations :

🌐 Adhésion CISIC en ligne

Pour assurer votre implant cochléaire, CISIC propose à ses adhérents la souscription d'un contrat d'assurance exclusif sans franchise et sans vétusté :

📝 Souscription à l'assurance Groupama

convention accueil

L'implant cochléaire

Etes-vous concerné ?

Vous trouverez sur cette page des informations: 

L’association met à votre disposition un guide de 60 pages qui rassemble un grand nombre de témoignages et de conseils, issus des expériences de chacun.

 image lambition dentendre

 

64 % qualifient leur écoute de naturelle ou presque naturelle 

Qualité transparent V2

Comment qualifiez-vous l'écoute avec l'implant cochléaire ? 

54 % identifient des mots dès les premiers jours

delai comprénehion transparant

Au bout de combien de temps avez-vous pu ?

58 % téléphonent 

Téléphone transparent

Pouvez-vous téléphoner avec l'implant cochléaire ?

Permanences

Prochaines réunions

Lyon - Rencontre annuelle & AG CISIC

Le Sam, 27. novembre 2021

Scoop-It

AB Logos CMYK BLUEOticon Medical

      

 

 

Notre fille a été diagnostiquée sourde profonde à l’âge de 9 mois, suite à un examen de son pédiatre. Nous n’avions aucune suspicion de surdité avant, Chloé répondait aux différents stimuli avec un regard très éveillé.

Suite aux différents tests que nous avons rapidement faits, l’ORL nous a tout de suite parlé des implants cochléaires ce vers quoi nous nous sommes tournés. Notre fille a été bi-implantée à l'âge de 16 mois, en Juin 2014. Elle a été suivie au CAMSP avec un suivi en orthophonie uniquement (pas de problème d’équilibre, de motricité ou autre). Rapidement nous nous sommes intéressés aux différentes techniques de rééducation et nous nous sommes beaucoup impliqués mon mari et moi.

Nous avons appris la LPC qui nous avait été conseillée, avec des stages et une mise en pratique comme on pouvait (pas facile au début d’acquérir de la fluidité). Nous avons aussi en même temps connu l’AVT qui m’a beaucoup séduite car nous étions acteurs dans la thérapie et nous apprenions en jouant, chantant, lisant. Nous avons connu cette méthode via des parents et un site internet.

Notre orthophoniste, qui basait toute sa rééducation principalement sur l’auditif, nous donnait des pistes sur le développement de Chloé, ses phases d’apprentissages, ses besoins pour rattraper un âge auditif « classique ». Nous verbalisions tout et profitions de chaque moment : jeux au parc,  bain, promenades pour développer la discrimination auditive et le langage (avec un vocabulaire riche).
Nous avons inventé beaucoup de jeux pour développer ses aptitudes, mettre en pratique, et aussi beaucoup de livres pour enrichir son vocabulaire, son imaginaire etc…

Il a été primordial d’avoir une orthophoniste qui nous inclut dans la rééducation, car tout seul on est vite perdus. Chloé a fini complétement sa prise en charge en orthophonie à 3 ans, avant son entrée en maternelle, car il n’y avait plus de besoins particuliers.

Aujourd’hui Chloé a 6 ans et va en école classique, sans AVS ou aide particulière, elle est très bien intégrée dans son école avec un niveau de langage et de compréhension supérieur à son âge auditif. C’est une petite fille épanouie et bien dans ses baskets !

 

Christelle