L'intention de ce document est de présenter les points qui me semblent les plus utiles concernant mon expérience d’implanté.

"J'ai une surdité évolutive sévère depuis l'âge de 6 ans avec un syndrome de Pendred"

(et ici le témoignage de sa maman)

"Je suis âgé de 76 ans - atteint de la maladie de Ménière au mois d’août 1984 - commencement d’un long chemin de croix qui passera par plusieurs hospitalisations suite à des surdités totales de l’oreille droite avec des acouphènes et des vertiges."

"J’ai 43 ans , je suis née entendante , du moins on le suppose , ou bien il s’agissait d’une perte très légère qui serait passée inaperçue . J’ai commencé à souffrir d’acouphènes en 1981, juste après Noël. J’étais alors étudiante en première année d’orthophonie, mais oui !!!!"

Le rôle du coach

En français on dit l'entraîneur, mais au féminin ce mot a une consonnance plutôt péjorative, c'est pourquoi je me considère le coach de mon mari !

"mon audition à régulièrement baissé durant plusieurs décennies (...) Au cours du premier semestre 2005, énième aggravation. Ne percevant plus aucun son, j'ai d'abord soupçonné une panne de la prothèse auditive. Mais c'est l'audiogramme qui s'est révélé complètement plat."

Mon témoignage (octobre 2013)

Je m'appelle Françoise .......... domiciliée en Basse Normandie,

Je suis née entendante et à l'âge de trois ans, je suis devenue malentendante avec voix bloquée , sourde à 90% des deux oreilles ,à la suite d'une piqûre de streptomycine,

"j’ai fait une rechute de ma maladie de Crohn et il a fallu redémarrer un traitement lourd c’est alors que le CHU de Rouen m’a proposé l’implant cochléaire à l’oreille droite qui était très atteinte en prévision d’une aggravation de cette surdité du fait de ce nouveau traitement"

"Je suis ne suis pas sourd de naissance. J’ai plutôt une surdité évolutive. Elle est due à une maladie génétique, connue sous le nom du syndrome d’Alport."

J'ai 55 ans, je suis atteint de surdité depuis l’âge de deux ans. J’exerce actuellement le métier de chef d'entreprise. En avril 2005, j'ai bénéficié de la pose d’un implant cochléaire.

 

"Je suis atteinte de surdité congénitale, évolutive, génétique. J’ai trois enfants, dont deux, des jumeaux, sont malentendants"

"Je suis né "normal" mais avec de sérieuses difficultés à l'accouchement ce qui a fragilisé les oreilles"

"Il y a quelques années, j’étais contre l’implant parce que je ne voulais pas qu’on m’ouvre la tête"

"Mais à vrai dire je suis ailleurs, quelque part au fond de moi même à me retourner sur quinze mois d’horreur, à déguster cet instant rêvé où pour la première fois il m’est permis de faire un légitime bras d’honneur au syndrome de Cogan."

"En juillet 1989 alors âgé de 28 ans, j’ai une violente crise de vertiges, le diagnostic tombe rapidement : maladie de Ménière."