Avec le soutien du Professeur Sylvain Moreau, en collaboration avec l’équipe du service ORL du CHU de Caen, le 17 Mars 2012 a eu lieu la 1ère réunion d’informations et d’échanges sur l’implant cochléaire avec la présence de Catherine, présidente du CISIC, Françoise et Martine. Cette réunion a été mise en place grâce aux bénévoles du CISIC, Françoise Hodiesne et Jacques Clément.

https://picasaweb.google.com/associationCISIC/Caen18Mars2012

 

La réunion s’est tenue entre 14h00 et 17h00 à la maison du quartier du calvaire St Pierre mise gracieusement à notre disposition. Celle-ci fut équipée d’une boucle magnétique permettant aux implantés possédant une position T sur leur processeur d’entendre sans bruit parasite la présentation de Catherine.

Nous étions environ 40 personnes venus de toute la Basse Normandie dont 20 implantés et 1 futur implanté accompagnés de leurs proches. Nous avons eu la présence du Pr Moreau qui est intervenu au début de la réunion faisant l’éloge de l’association. Il a également précisé l’importance de l’information  diffusée  par le CISIC auprès des implantés. Il  a annoncé qu’il posait environ 30 à 40 implants cochléaires au CHU de Caen. Mme Billard et le Dr Enée, qui effectuent les réglages sur Caen ont également participé à cette réunion. Nous avons eu aussi la présence de Mr Mazzuchelli, Directeur de Cochlear France ainsi que Mr Ducourtil responsable de Cochlear région Ouest.

Catherine et Françoise ont  présenté le CISIC, la nécessité d’assurer l’implant ainsi que les démarches, des démonstrations des différents accessoires aidant à une meilleure écoute du monde sonore, (téléphone fixe, portable, télévision, sonos, etc…).

Mr Ducourtil, après avoir présenté la Société Cochlear, intervenait sur les services que Cochlear proposait aux implantés, de son utilisation, sa garantie.

Puis, de nombreuses questions et discussions entre implantés et intervenants ont eu lieu avant de terminer cette réunion.

Tous les participants étaient enchantés de cette réunion et l’ont trouvée  intéressante car elle leur a permis de découvrir beaucoup de chose sur leur implant, et aussi d’échanger entre implantés.

Nous espérons à l’avenir pouvoir instaurer une permanence au sein du CHU, mais il faudra du temps et  des autorisations.

Françoise et Jacques