L'été 2007, quelques mois après ma première implantation avec le processeur Harmony, le hasard a voulu que nous passions nos vacances d'été en Alsace .

J'en avais donc parlé avec Julie, d'Advanced Bionics, qui me suivait dans le cadre d'un protocole de tests . J'avais envie de passer simplement rencontrer l'équipe de Rixheim, juste pour les remercier de leur travail, car grâce à eux, je revivais.

Cette rencontre a été organisée avec joie par Grégory et Didier, car les employés n'avaient quasiment jamais l'occasion de rencontrer un implanté.

Pour eux, c'était une belle opportunité .

Lors de cette visite, on m'avait demandé de présenter un peu mon parcours, bref, témoigner de l'expérience de l'implant.

La rencontre avait été très conviviale, tout le personnel présent en Août avait assisté à cette présentation, et tous ont été très heureux de pouvoir enfin voir et entendre un implanté .

Le temps a passé, et j'ai été implantée sur la deuxième oreille en 2009 .

Bien entendu, je ne vais pas en Alsace chaque été .

Lors de chaque AG du CISIC j'ai toujours la joie de retrouver "mes compères"

de Rixheim, lors des ateliers Advanced Bionics .

En juin 2010, j'ai assisté avec Catherine à la rencontre d'Advanced Bionics et des associations d'implantés . Dans la conversation, je leur ai annoncé que nous retournions en Alsace cet été , et que j'aurai aimé passé dire bonjour à l'équipe . Grégory m'a alors suggéré de faire une présentation du CISIC à toute l'équipe.

Avec Catherine, nous avons travaillé pour actualiser la présentation existante.

le rendez-vous a été fixé au 11 Août à 11h (facile à retenir pour un cerveau en vacances).

Tout le monde était fidèle au rendez-vous, nous avons été accueillis par Grégory et Christian et la présentation s'est tenue dans la salle de réunion . Elle a été très appréciée , le personnel a mesuré l'ampleur de notre implication, à tous les niveaux en région, le contrat d'assurance aussi, les outils de communication dont nous disposons, les aides techniques que nous maîtrisons ...

Quelques questions ont été posées, notamment , une personne me demandait si nous conseillons une marque d'implant aux candidats à l'implantation . J'ai bien évidemment répondu par la négative, précisant que le choix final revient au chirurgien , et que l'esprit de l'association est de ne pas favoriser une marque plutôt qu'une autre .

Une autre question a été posée, par rapport à la cotisation, le financement des aides techniques que nous avons , etc .

L'échange a duré une bonne heure, dans la bonne humeur.

La séquence émotion était présente aussi, car j'ai redit ce que j'avais dit en 2007, "même si vous ne voyez que votre écran et votre clavier à longueur de journée, vous devez savoir que derrière, il y a des patients, et des patients heureux" , ça je trouve que c'est très important .

j'ai aussi fait une confidence, que peu connaissent, même Grégory m'a avoué avoir été ému: Pour ma deuxième implantation, j'ai voulu un souvenir, un symbole , car l'implant m'a vraiment transformée , et j'ai choisi une alliance, gravée avec mes deux dates d'implantation.

s'en est suivi un repas avec l'équipe, autour d'un buffet libanais.

Délicieux ! le repas a été chaleureux aussi, à l'extérieur car le beau temps était avec nous, nous avons pu échanger plus personnellement avec quelques employés. beaucoup m'ont dit leur joie de rencontrer une implantée. Certains étaient déjà là en 2007, et une personne a constaté que mon élocution avait changé , qu'elle était plus fluide.

Une autre personne m'a avoué après, en aparté "je n'y croyais pas que vous étiez implantée, on ne remarque rien de rien..."

Une autre personne, nouvellement arrivée, a demandé si elle pouvait voir le processeur en place, la cicatrice, toucher l'implant sous la peau .

le dialogue était facile, je n'ai hélas pas pu échanger avec chacun, car nous sommes repartis à 14h . Eh oui, les bonnes choses ont une fin, et il y a quand même des gens qui travaillent ;-) Nous avons fait connaissance aussi avec une personne dont le mari est vigneron, et nous sommes passés déguster le bon vin en fin de semaine; forcément, pendant la dégustation, la conversation a tourné davantage autour de l'implant que du vin ... c'était un grand moment aussi , bien chaleureux et nous avons bien sûr ramené quelques bonnes bouteilles.

L'association n'était pas connue des employés, mais après la présentation, beaucoup m'ont dit "maintenant, je vais avoir le réflexe CISIC avec les clients, car vous êtes une mine d'information".

nous gardons un très bon souvenir de cette pause à Rixheim, et je suis sûre que chacun, là-bas, devant son écran et son clavier, va penser au CISIC, à notre action pour faire connaître l'implant, à cette rencontre en direct.

Dans quelques années, C'est clair nous y retournerons , très probablement en logeant au gîte du vigneron, situé à mi chemin entre Colmar et Rixheim , sur la route des vins ... une très bonne adresse, à bon entendeur !!

Revenons sur terre, les vacances sont bel et bien terminées, il va nous falloir patienter ...

Nathalie La Rocca, correspondante CISIC

http://picasaweb.google.fr/associationCISIC/11082010RixheimAdvancedBionics#