Dès 10h30 en cette matinée du 1er octobre vous étiez déjà nombreux à nous avoir rejoint à la FIAP Jean Monnet de Paris pour ce qui désormais est devenu l’évènement incontournable de l’année. Non seulement vous étiez en nombre, adhérents, sympathisants ou simples curieux mais surtout vous veniez des quatre coins de l’hexagone, ce qui confirme bien la nécessité qu’il y a, dans l’intérêt de tous, à perpétuer l’organisation de telles manifestations.

http://picasaweb.google.fr/associationCISIC/20050930Ag

Autour d’un petit déjeuner, certains ont pu faire plus ample connaissance, d’autres se revoir ou plus simplement mettre enfin un visage sur un nom.

Chacun pu faire le tour des exposants, parmi lesquels se trouvaient bien sûr les principaux fabricants d’implants cochléaires, mais également un distributeur d’accessoires pour malentendants ainsi que notre assureur implants attitré, Mr Maixant. Ce fut l’occasion pour certains d’évoquer leurs soucis, leurs attentes et pour d’autres de découvrir de nouveaux accessoires tel cet étonnant prototype de casque muni d’une bobine à induction intégrée dans chacun des deux écouteurs et qui vise à distinguer plus clairement les paroles de la musique.

L’après-midi Mr Maixant, représentant des AGF, pris la parole pour nous rappeler les règles de base à suivre en cas de sinistre mais également pour répondre aux interrogations du plus grand nombre d’entre nous concernant les raisons d’une augmentation de la prime d’assurance pour l’exercice à venir. Le nombre croissant d’accidents et de pannes survenus au cours des seuls premiers mois 2005 sont les raisons principalement avancées.

Mais toutefois, il semblerait que d’ores et déjà une réduction du montant de la prime 2006-07 nous soit consentie sous réserve bien entendu qu‘il n‘y ait pas dans le même temps une explosion du nombre de sinistres sur implants. Attendons de voir...

Dans le même ordre d’idée, Mr Maixant étudie à ce jour la possibilité de créer deux types d’assurances; l’une ne couvrirait que les dommages subis par le seul contour, l’autre maintiendrait le dispositif actuel à savoir une couverture des parties internes et externes de nos appareils.

Puis Bernard Cohen, médecin ORL, emboîta le pas à Mr Maixant pour une conférence sur ces troubles souvent connexes à la surdité que sont les vertiges et le déséquilibre. Sans n’avoir jamais cédé à la tentation d’un discours au ton strictement professionnel, celui ci a su tout au contraire se mettre au niveau des profanes que nous sommes en démontant un par un les mécanismes de l’oreille interne dite “de l’équilibre” et de son interaction étroite avec le cerveau et le champ visuel. D’aucuns sont sortis de cette conférence avec la curieuse impression d’avoir enfin compris ce qui leur était arrivé mais qui pourtant ne leur avait jamais été suffisamment bien expliqué jusqu’ici!

Si certains en doutent encore, sachez qu’une pause détente agrémentée de pâtisseries, jus de fruits thé et café vint confirmer que tous ces implantés sont d’invétérés bavards qui savent, si besoin en est, toujours allègrement porter leur voix au dessus du son émis par un acouphène pour se faire entendre!

Et ce fut l’heure de l’assemblée générale proprement dite avec au menu élection du conseil d‘administration, approbation des rapports moraux et financiers de l’exercice écoulé. A noter qu’en l’espace d’un exercice seulement ( juin 04 à juin 05) le nombre d’adhérents est passé de 150 à 230 membres et qu’au 30 septembre dernier celui ci atteignait 270 personnes! De même, pour la première fois cette année, l’association vit enfin sur ses fonds. Tout ces éléments sont bien entendu un solide gage de pérennité pour l’avenir de l’association. Merci à vous tous.

Parmi les projets d’avenir, l’association souhaite se lancer dans l’organisation de séminaires d’aide à la communication pour les personnes implantées. Vous en serez prochainement tenus informés.

Puis vint l’heure de se séparer. Les uns regagnèrent tranquillement leurs pénates ou se fondirent dans la “Nuit Blanche” parisienne organisée ce même jour, les autres (les moins rassasiés de mots à entendre, peut être?) se retrouvant autour d’un dîner d’au revoir à la FIAP.

Pascal Roca